1. Mes bagages ne sont couverts que pendant la durée du voyage jusqu’à ma destination

Le terme bagage est celui dont les compagnies aériennes, ferroviaires ou transporteurs routiers emploie pour désigner les effets personnels qui vous accompagneront pendant le transport. Tout au long du trajet aller et de celui du retour, vos bagages peuvent en effet être en retard, endommagés ou même perdus. L’assurance bagages les couvre donc en cas de perte, vol, retard ou dégradation. Cependant l’assurance bagages reste en vigueur tout au long de votre séjour à destination. Vos effets personnels sont assurés contre toute une série de risques qui pourraient survenir comme un cambriolage dans la chambre d’hôtel ou un vol à l’arraché. Par exemple, la perte ou le vol de documents importants tels que le passeport, le permis de conduire, le certificat de naissance ou encore le visa de voyage ouvre le droit à une compensation financière pour les frais engagés en vue de les remplacer.

2. Les effets personnels sont de toute façon mal remboursés

Les niveaux de remboursement sur une assurance bagages varient grandement d’une compagnie d’assurance à une autre. La perception d’une mauvaise couverte provient souvent d’une assurance bagages dont les plafonds de remboursement sont en deçà de la valeur des biens qui nous accompagnent en voyage. Il est important de prendre connaissance de chaque sous limite inhérente à une assurance bagages. En effet derrière un montant maximal de couverture, des dispositions peuvent réduire la portée des garanties. Cela peut être la présence d’une franchise, d’un montant maximum par article ou encore d’une limitation globale pour une catégorie d’articles personnels. Habituellement, les bijoux et les appareils électroniques sont les effets personnels qui sont le plus encadrés dans une assurance bagages.

3. L’assureur n’indemnise que sous la forme monétaire

Une assurance bagages offre une indemnisation financière pour les sinistres prévus au contrat selon les modalités propres à celui-ci. Il faut également avoir conscience que l’assureur se réserve le droit de réparer ou de remplacer les biens endommagés ou perdus par d’autres de même qualité et valeur. La garantie de l’assureur se limite à la valeur réelle des biens. Toutefois, s’il s’agit de bagages enregistrés auprès d’un transporteur ou pour les bagages disparus laissés sous la responsabilité d’un hôtelier, l’assureur remboursera les dépenses admissibles uniquement en excédent de ceux remboursables de toutes autres sources, par exemple la responsabilité civile de l’hôtelier.

4. Faire une réclamation d’assurance pour ses bagages est compliquée

À l’instar d’une réclamation médicale, l’assureur demande une preuve du préjudice subi concernant ses bagages et ses effets personnels. C’est cette étape qui semble rédhibitoire pour le voyageur qui souhaite faire valoir son droit à indemnité en vertu de son assurance bagages.

Si le préjudice a lieu au cours du transport, les transporteurs offrent un comptoir de service pour les voyageurs ayant à subir les désagréments d’un retard, d’une perte ou d’un endommagement de leurs biens et effets personnels. Les préposés du transporteur remettront alors au voyageur un reçu attestant du sinistre. Il incombera simplement à l’assuré de contacter son centre d’assistance pour obtenir la procédure à suivre pour déclarer son sinistre et y joindre le reçu de preuve.

En cas de cambriolage, de vol ou de méfait, vous devez informer la police le plus tôt possible, idéalement dans les 24 heures après avoir constaté le fait et obtenir une preuve documentaire à l’appui de la perte subie. Si vous ne signalez pas le sinistre à la police, vous pourriez perdre tout droit à la garantie d’assurance.

Pour en savoir plus sur l’assurance bagages

Il est très important de connaitre les garanties et les exclusions spécifiques de l’assurance bagages de votre contrat. Renseignez-vous auprès d’un conseiller au sujet des conditions générales de l’assurance bagages.