Découvrir un pays en marchant, c’est magique. Se sentir tout petit face à l’immensité des montagnes, ça n’a pas de prix. La randonnée te ramène à l’essentiel, c’est bon pour le corps et l’esprit.

Une bonne préparation est nécessaire pour effectuer une randonnée de façon à limiter les risques, que ce soit pour une journée ou pour plusieurs semaines dans l’Himalaya. Voici une liste de questions essentielles auxquelles tu devrais répondre avant le grand départ :

1. Quelles sont mes motivations?

On oublie souvent de se poser cette simple question. Qu’est-ce qui te pousse à vouloir accomplir ce trek? Il est important de clarifier ses objectifs et ses attentes. Es-tu sur le point de simplement relaxer en nature ou d’accomplir un exploit?

2. Quelles sont mes capacités?

Il est primordial d’être réaliste et pas trop ambitieux. Il faut objectivement établir un portrait de sa situation. Quelle est ma condition physique? Quelles sont mes compétences et connaissances en trekking? Il faut être conscient de ses limites; personne n’est invincible. Une bonne prédisposition mentale jumelée à de l’expérience sur le terrain peuvent faire toute la différence et éviter des situations dangereuses.

3. Quelle sera la météo?

Quelles seront les conditions météorologiques du pays où tu pars en trek? Tu dois faire des recherches afin d’avoir une idée de ce que mère Nature te prépare. Est-ce que ce sera la saison des pluies? Seras-tu en altitude? Tu dois t’informer sur la différence de température entre le jour et la nuit. Il vaut mieux anticiper la météo afin d’ajuster sa liste d’équipement de façon appropriée. Trop de matériel, c’est comme pas assez!

4. Quelle sera la durée de mon aventure?

En moyenne, un adulte marche quatre kilomètres par heure avec un sac à dos de moins de 8 kg. En montagne, le niveau de dénivelé peut affecter cette donnée et réduire considérablement la distance qu’on peut parcourir en une journée. Tu dois évidemment considérer le temps dont tu disposes et ajouter un buffer avant et après ta randonnée. Tu ne veux pas de retrouver à courir en sortant de l’avion pour commencer un trek.

5. Quel est mon budget?

Le budget et le niveau d’aventure que tu recherches affecteront ta décision d’opter pour une randonnée guidée ou en autonomie. Les randonnées guidées varient selon le prix que tu es prêt à payer, cela peut inclure des porteurs et des cuisiniers. À l’opposé, faire du trekking en autonomie ne signifie pas nécessairement que tu dois le faire en solitaire. Il est d’ailleurs déconseillé de partir en randonnée tout seul. Sur les circuits classiques de trek, il est facile de rencontrer d’autres voyageurs indépendants et les refuges sont des endroits rassembleurs.

Pour le budget, il faut compter le moyen de transport pour se rendre au début du trek, plus l’hébergement, la nourriture et l’approvisionnement en eau.

L’hébergement en lodge versus en camping vont jouer sur le prix et sur la quantité de matériel à apporter. Si l’itinéraire choisi n’est pas une boucle et que tu ne peux pas retourner sur tes pas, il faut penser à organiser un « pick up » (un moyen de transport pour le retour) et fixer une date et une heure.

6. Quel type d’équipement vais-je apporter?

Le sac à dos est l’élément central pour transporter tout son matériel, tu dois choisir un format approprié à la durée de ton périple et t’assurer qu’il est bien ajusté. Le manque de confort en trekking est déjà omniprésent, alors autant se faciliter la vie avec de l’équipement convenable et douillet.

Pour s’adapter rapidement à la météo, tu peux utiliser la technique des « pelures d’oignon », c’est à dire de porter plusieurs couches de vêtements. Idéalement, tu essaies d’en avoir une près du corps, une couche thermique et une couche de protection.

Des bonnes bottes de marche sont un investissement stratégique. Elles doivent être confortables pour toi et répondre à tes besoins (support, souplesse, aération, imperméabilité…). Porte tes nouvelles bottes plusieurs fois auparavant, ça va t’éviter de les « casser » pendant ton expédition.

Si tu pars en autonomie, choisis bien ton sleeping bag, ton moyen de navigation (GPS, boussole, cartes…) et des items pratiques comme de la crème solaire, du chasse-moustique, un canif et une lampe frontale.

7. Suis-je assuré?

En plus d’informer tes proches de ton itinéraire détaillé, tu dois vérifier avec ta compagnie d’assurance voyage que tu es couvert pour l’ensemble de ton voyage. Un simple coup de téléphone te permettra de partir l’esprit tranquille.

Alors, es-tu prêt pour l’aventure? Marcher te permettra de voyager différemment, que ce soit dans la jungle ou sur des sommets enneigés. Rien n’est plus impressionnant que la beauté de la nature, mais, pour l’admirer, il faut bien se préparer pour s’y rendre et en revenir en un seul morceau.

Article rédigé par l’équipe de Nomad Junkies. Une séries d’articles verront le jour sur notre blogue au cours des prochains mois

 

nomad