De nos jours, lorsqu’on se prépare à voyager, on recherche instinctivement des informations sur les activités incontournables dans les guides de voyage et les blogues. On demande aussi à notre entourage des recommandations selon les destinations qu’on prévoit visiter. Mais on oublie trop souvent de se renseigner sur ce qu’on NE doit PAS faire! Ça peut être gênant de commettre un faux pas culturel! Dans la plupart des cas, on utilise notre gros bon sens, mais parfois un peu plus de recherche peut nous aider à éviter des situations inconfortables. Voici huit choses à ne pas faire lorsqu’on voyage :

1. Prendre des photos des gens sans leur permission

La photographie urbaine est peut-être tendance pour montrer le «vrai quotidien» d’un endroit, mais par courtoisie, c’est mieux de demander la permission aux gens locaux avant de les prendre en photo. Les enfants adorent être pris en photo, mais veille à ce que les adultes responsables soient au courant pour éviter que ce soit mal interprété. Si les personnes acceptent d’être prises en photo, pourquoi ne pas en profiter pour leur montrer le résultat sur ta caméra? C’est une excellente façon de briser la barrière culturelle, une image vaut mille mots! Cependant, n’offre pas d’envoyer les photos aux sujets si tu ne penses pas pouvoir respecter cette promesse.

2. Supposer que tout le monde parle français ou anglais et se fâcher lorsqu’on est incompris

Sauf si tu voyages dans un pays francophone ou anglophone, ne t’attends pas à ce que tout le monde puisse communiquer avec toi. Peu importe ton débit ou le nombre de fois que tu répètes tes mots, c’est possible que les habitants de certains pays ne te comprennent pas du tout. Pense à la situation inverse, si quelqu’un visite ton pays et te parle dans une langue étrangère, tu les regarderais aussi stupéfait et intrigué. C’est ta responsabilité en tant que voyageur d’essayer d’apprendre quelques mots de base dans la langue du pays visité pour t’aider à mieux communiquer. En plus, ça va contribuer grandement à rendre ton voyage plus agréable, les gens du pays vont être reconnaissants de l’effort que tu fais et tu risques même de gagner leur respect.

3. Critiquer ou partager son opinion sur la politique, la culture ou des sujets tabous

En voyage, on réalise rapidement que les choses ne fonctionnent pas comme à la maison! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on explore le monde, n’est-ce pas? On voyage pour sortir de sa zone de confort et pour découvrir des façons de vivre différentes. On n’est probablement pas toujours d’accord avec la politique ou les mœurs du pays qu’on visite, mais en tant que visiteur, on doit démontrer du respect et garder son opinion pour soi-même. En plus de donner l’impression d’être impoli et insensible, critiquer peut causer bien des problèmes. Réserve tes jugements et tes constats pour le retour à la maison et pour les partager avec tes amis et ta famille.

4. Faire des choses qu’on ne ferait pas à la maison

Il va sans dire que ce n’est jamais une bonne idée d’enfreindre la loi. À moins que tu sois un maitre des législations internationales, adopte la même bonne conduite que dans ton pays d’origine en évitant de prendre le volant en état d’ébriété ou de posséder des substances illicites par exemple. Garde en tête que certaines choses, considérées comme banales dans ton pays, peuvent être jugées comme des crimes dans d’autres pays. Dans certains pays musulmans, les contacts physiques avec le sexe opposé, tels que se tenir la main, se donner des câlins ou s’embrasser en public, peuvent te mener en prison. Fais tes devoirs avant ton départ afin d’éviter de telles situations!

5. Être irrespectueux des coutumes du pays visité

On connait le proverbe «À Rome, fais comme les Romains». Autre pays, autre coutume. En tant que voyageur, on doit être conscient du contexte socioculturel et adapter sa façon de se vêtir pour concorder avec la norme vestimentaire du pays que l’on explore. Dans certaines destinations plus conservatrices, les femmes doivent couvrir leurs épaules en public par exemple. Il y a aussi la manière d’interagir avec les «locaux» qui est différente. En Corée, il est acceptable de crier après le serveur pour attirer son attention, mais dans les pays occidentaux, c’est très mal vu. Dans les pays bouddhistes, la tête est considérée comme sacrée et c’est outrageux de toucher la tête de quelqu’un, même celle de jeunes enfants.

6. Partir en voyage sans la bonne assurance voyage

On n’aime pas s’imaginer le pire, mais il vaut mieux prévenir que guérir en se procurant une assurance voyage avant le départ. Choisir une formule d’assurance voyage appropriée soulage d’un stress inutile. Même en restant prudent et en ne pratiquant pas d’activités extrêmes, personne n’est à l’abri d’un accident… à la maison ou à l’étranger! Opte pour une compagnie d’assurance qui offre la meilleure solution pour tes besoins.

7. Être insensible au langage corporel (et ses subtilités)

En voyage, on a souvent recours à la gestuelle pour passer par-dessus la barrière de la langue. On a tendance à utiliser nos mains et faire des signes pour communiquer. Cependant, il faut faire bien attention, car certains mouvements comme le signe «OK» avec la main ou un pouce en l’air peuvent être mal interprétés à l’étranger. C’est primordial de comprendre les protocoles en arrivant dans une nouvelle destination. Par exemple, montrer la plante de ses pieds et même pointer du doigt peuvent être considérées comme impoli dans plusieurs pays. Sois attentif aux façons de communiquer locales et adapte-toi!

8. S’attendre à ce que les restaurants se conforment à tes restrictions alimentaires

Si tu suis un régime strict, par exemple sans gluten, végétarien ou sans sucre, réalise que manger à l’étranger comportera un certain niveau de difficulté. En Asie, par exemple, il existe des plats «végétariens asiatiques». Cela signifie que ton repas sera composé de légumes et qu’il n’y aura pas de morceaux de viande. Cependant, il est très possible que le bouillon ou la graisse de cuisson soit à base de viande.

Certaines allergies alimentaires peuvent causer de graves complications de santé et la situation peut s’envenimer rapidement lors d’un voyage. Considère la réalité de la barrière linguistique afin d’éviter des situations dangereuses. Il est judicieux de faire traduire tes allergies dans la langue du pays où tu voyages pour pouvoir en informer le personnel du restaurant lors de ta commande. Sois conscient que les normes de préparation ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre et il y a toujours une possibilité de contamination croisée.

Avant le grand départ, intéresse-toi à la culture du pays à visiter avant d’y débarquer!

Article rédigé par l’équipe de Nomad Junkies.

 

nomad