5 choses à considérer avant de déménager à l’étranger

Partir en voyage ou prendre la décision de s’expatrier sont deux décisions complètement différentes. Quand tu visites une destination en tant que touriste, tu as seulement un aperçu de ce que l’endroit à offrir. En voyage pour quelques jours, tu parcours probablement les attractions incontournables et les restaurants les plus populaires.

Cependant, déménager à l’autre bout du monde, que ce soit pour le travail, l’école, le plaisir ou même l’amour, est une occasion de vraiment s’imprégner de l’essence d’une destination en y vivant comme un vrai habitant. C’est une chance de se réinventer, avec tous les défis et les récompenses que cela comprend.

Grâce aux films américains et aux romans populaires, tu rêves peut-être de vivre dans un pays lointain, que ce soit pour siroter un café à Paris, pour joindre un Ashram en Inde ou pour surfer en Australie. Pourtant, en réalité, déménager à l’étranger requiert une grande planification, préparation et organisation.

Voici cinq choses à considérer avant de faire le grand saut :

1. VISA

Tout d’abord, tu dois t’informer sur les obligations de visa. Détermine combien de temps tu veux passer dans ton pays d’accueil pour évaluer le type de visa nécessaire. Par exemple, les Canadiens âgés de 18 à 35 ans ont la possibilité de travailler légalement avec un Permis Vacances-Travail dans plusieurs pays. Consulte Canada International Expérience pour obtenir plus de détails.

Si tu désires faire du bénévolat, tu pourrais être soumis à la même législation que quelqu’un qui désire travailler. Garde cela en tête et assure-toi d’avoir le temps nécessaire pour vérifier ces technicités avant ton départ.

Étant donné que tous les pays n’opèrent pas avec la même efficacité, ajoute-toi un délai tampon pour bien compléter cette étape. Appliquer pour un visa peut rapidement devenir un cauchemar administratif dépendamment de la bureaucratie étrangère. Souviens-toi de cultiver ta patience pendant ce processus. Après avoir obtenu ton visa, c’est le moment idéal pour appeler ton agent d’assurance voyage pour déterminer la meilleure solution pour ton expatriation.

2. LOGEMENT

Commencer la recherche d’hébergement avant ton départ t’aidera à réduire ton stress au moment de t’expatrier. Pour les premiers jours de ton arrivée au pays, tu peux planifier de rester dans une auberge ou un hôtel pour te donner le temps nécessaire d’explorer les différents quartiers.

Si tes possessions ne t’accompagnent pas lors du déménagement, regarde pour dénicher un appartement aménagé ou pour louer une chambre en colocation déjà meublée. Un logement équipé minimise ton engagement tout en te procurant le confort d’une maison. Fais des recherches sur les groupes Facebook locaux afin de t’aider à trouver les ressources nécessaires en utilisant des mots-clés comme « reprise de bail », « location court-terme » ou « locataire recherché ». Les forums d’expatriés et les petites annonces dans les journaux sont également de bonnes sources d’informations pour te trouver un nouveau chez-toi.

Il est probable que tu doives donner un ou deux paiements du montant du loyer en avance en gage de dépôt de sécurité, alors garde cela en tête en faisant ton budget. Tu pourrais également te prévoir un petit montant pour tes frais d’installation incluant la literie, la toiletterie ainsi que tout le nécessaire pour cuisiner. Par rapport aux autres frais de logement, vérifie, avant de signer ton bail, le montant total estimé des frais d’électricité, d’eau et d’Internet, ça pourrait t’éviter bien des surprises.

3. SÉCURITÉ

Pour te sentir vraiment chez toi, tu dois te sentir en sécurité. Il y a plusieurs facteurs à évaluer pour déterminer le niveau de sécurité d’une destination. Informe-toi sur le climat politique du pays. Tu peux facilement trouver cette information sur le site web du ministère des Affaires étrangères.

Les autres facteurs à considérer sont la météo et la propension aux cataclysmes. Certaines régions du globe sont plus enclines à la mousson, aux inondations, aux ouragans, aux éruptions volcaniques, aux tremblements de terre, etc. Ces évènements sont imprévisibles, c’est pourquoi tu dois t’assurer de voyager avec une assurance voyage qui te couvre en cas de catastrophe naturelle.

Finalement, familiarise-toi avec les précautions locales de sécurité. Renseigne-toi sur les quartiers plus dangereux afin de les éviter et pratique les mêmes règles de prévention qu’à la maison. Évite de marcher seul la nuit, n’expose pas tes objets de valeur et sers-toi de ton gros bon sens en toute situation. Vaut mieux prévenir que guérir! Choisis une destination où tu te sentiras confortable parce qu’après tout, si tu dois tout le temps rester cloitrer chez toi, tu risques de ne pas apprécier totalement ton expatriation.

4. COÛTS

Cela peut être tout un défi d’établir un budget avec exactitude avant de déménager à l’étranger. Comme règle de base, tu veux avoir au moins 6000$ en épargne comme fonds d’urgence. Cela devrait couvrir tes besoins jusqu’à ce que l’argent commence à rentrer grâce à ton futur emploi dans ton pays d’accueil.

Selon le type d’hébergement choisi, déménager dans un nouveau pays peut impliquer des frais élevés en livraison. Vu que les compagnies aériennes chargent des prix substantiels pour des surcharges de bagages, considère envoyer tes items non essentiels par fret ou par bateau.

Les sites web comme Numbeo peuvent t’aider à évaluer le coût de la vie à l’étranger en comparant le prix de plusieurs destinations. Ce site web donne aussi des indicateurs sur le coût de l’hébergement, la qualité du système de santé, le trafic, le taux de criminalité et le niveau de pollution.

5. IMMERSION

Déménager dans un pays étranger demande une grande flexibilité pour s’adapter à sa nouvelle vie. Les choses seront différentes parfois même difficiles, surtout si tu es confronté à une barrière linguistique. Tu te sentiras peut-être seul, isolé et auras de la difficulté à te faire de nouveaux amis. Ce sont des sentiments normaux que la plupart des expatriés vivent au moins une fois. Toutefois, il existe des méthodes pour minimiser le choc culturel.

Quelques mois avant ton départ, tu peux t’inscrire à une école de langue. En acquérant des compétences linguistiques de base, tu pourras être en mesure de naviguer plus facilement dans ton nouvel environnement. Une fois sur place, tu pourras également t’inscrire à des cours pour les nouveaux arrivants. Non seulement tu seras en contact avec des gens qui vivent les mêmes difficultés que toi, mais cela te donnera la confiance nécessaire pour interagir avec les habitants de la région.

Une autre façon de rencontrer des gens et de te faire de nouveaux amis est de faire du bénévolat pour une organisation dont tu épaules la mission. D’autres options incluent d’inviter des collègues à aller prendre un verre ou un café en dehors du travail, de t’inscrire à un cours en salle au gym, d’assister à des rencontres ou à des rassemblements CouchSurfing ou de rejoindre des groupes sociaux d’expatriés sur Facebook. Les possibilités sont infinies, tant que tu gardes une bonne ouverture d’esprit.

Si habiter à l’étranger est quelque chose que tu souhaites vivre au moins une fois dans ta vie, rassemble tes forces, prends ton courage à deux mains, prépare ton déménagement, réserve ton vol, demande ton visa et trouve le régime d’assurance voyage adapté à tes besoins. Ne laisse pas les obstacles t’intimider, imagine plutôt une nouvelle vie excitante à découvrir et à adopter une nouvelle culture étrangère. Rappelle-toi que si tu as le goût de rentrer au bercail, tu n’es qu’à un billet d’avion de la maison.

Article rédigé par l’équipe de Nomad Junkies.

 

nomad