Avec la mode du voyage et du Wanderlust, l’envie de partir et de fuir sa réalité d’étudiant plus ou moins palpitante est de plus en plus fort. Pourquoi donc ne pas faire un roadtrip en plein mois d’octobre pour remplir ce besoin d’aventure et de plaisir. Bien évidemment, vous devinez qu’un budget d’étudiant légèrement (beaucoup) serré ne laisse pas énormément d’options de destinations. Heureusement, le Québec et le Nord-Est des États-Unis ont pleins d’endroits magnifiques à petits prix pour profiter amplement d’une longue fin de semaine. Le choix s’est donc arrêté sur la populaire ville du Maine… Wells. C’est pour trois jours que bel état fut choisi pour vivre la vibe de surfeuse amateure bien motivée. En effet, pour l’action de grâce nous sommes parties chase les petites vagues que la côte Est a à nous offrir et en même temps profiter des cozy coffee shops pour étudier quand même un peu, parce qu’il parait qu’il y a des examens à l’école. 😉

Il y a plusieurs avantages à voyager l’automne, entre autres, la beauté des paysages. Les feuilles oranges et rouges des arbres rendent la route panoramique encore plus magnifique qu’à l’habitude. La route longeant la rivière Kennebunk, donne des paysages sortants directement de films.

Par «serré», les mots sont pesés, le budget est à peu près aussi serré que toi quand t’achètes une paire de jeans trop petites en te disant que tu vas perdre du poids (as if ¯\_(ツ)_/¯). C’est pourquoi le seul critère de sélection d’hotel/condo était: pas cher. Il ne faut pas s’attendre à de grandes choses avec ce budget la, mais clairement plus que le médiocre motel dans lequel nous avons passé les nuits et du même surement ramené des punaises de lit au Québec. Le matelas était tellement dur qu’il laisse son utilisateur avec un scoliose et les murs de cartons étaient tellement minces qu’ils laissaient passer la douce odeur de cigarette des voisins. Si vous êtes un grand fan des années soixante-dix, je vous conseille grandement ce motel, vous vous y plairez certainement avec ce décor vert fleuri.

À défaut de passer des bonnes nuits, vous pouvez très bien mangé. The Corner Room, restaurant Italien à Portland qui nous avait été conseillé est vraiment plaisant, pour plusieurs raisons dont; l’ambiance de la place, la fraicheur des plats et le service on point. La qualité de leurs pizzas comble tout le monde, même ceux ayant un estomac sans fond.. Ils servent des pizzas typiquement italiennes. Nos choix se sont arrêtés sur une pizza à la courge et fromage de chèvre, qui fut notre coup de coeur et une au proscuitto et aragula. Le restaurant, situé en plein coeur de Portland, est au parfait endroit pour profiter d’une petite marche d’après-midi dans le vieux Québec du Maine, pour faire descendre le trop plein de nourriture et profiter de cette chaleureuse ville.

capture-d_c3a9cran-2017-10-08-c3a0-16-18-56

Retour au premier but de cette escapade; surfer. Partir pendant la saison des ouragans est souvent avantageux parce que le swell est plus beau l’automne en général. Malheureusement, le mauvais karma nous a visiblement suivi et les vagues ont disparues à notre arrivée. Des vagues de deux trois pieds, ça se surf, mais disons que c’est pas avec ça qu’on va faire le Volcom Pipe Pro. C’était tout de même très plaisant pour des weekend warrior comme nous qui profites de à peu près n’importe quoi. On s’est promené sur la côte entre Higgins beach et York à la recherche de je ne sais quoi puisque les vagues se sauvaient à la minute qu’on arrivait. Heureusement, le karma nous a pardonné et nous a offert une belle journée de vagues à la fin de notre séjour et on a pu profité de vagues qui nous ont tout de même laissées sur notre appétit pour une prochaine longue fin de semaine.

C’est ce qui a conclu nos petites vacances automnales, bien évidemment pas assez longues à notre gout, mais assez pour remplir ce besoin de plaisir. Maintenant le temps de recommencer les dissertations, les calculs de coûts et la routine que nous essayons tant mieux que de mal d’épicer un petit peu avec autre chose que des épices à la citrouille.

Peace out

Les Monkeyz, excitéestwo-monkeyz