Planifier un tour du monde : 7 questions à se poser

Tu désires explorer le monde, mais tu ne sais pas par où commencer. Si tu crois qu’un tour du monde est un rêve inatteignable et que seuls ceux qui sont vraiment riches peuvent le considérer, détrompe-toi! Réaliser un tour du monde est beaucoup plus simple et accessible que la croyance populaire. Voici sept questions pour te guider dans ta planification :

1) Combien de temps disposes-tu?

En théorie, tu pourrais faire le tour du monde en un week-end en prenant des vols consécutifs. Mais, il n’y aurait aucun intérêt! La beauté d’un tour du monde est de découvrir des destinations, de s’imprégner de la culture locale et de vivre de nouvelles expériences. Pour planifier cette grande aventure, tu dois d’abord répondre à une question essentielle. Est-ce que tu dois revenir dans ton pays à un moment précis? As-tu des obligations? Si tu as la liberté de voyager sans date de retour, tu ne prendras pas les mêmes décisions que s’il s’agit d’un tour du monde de quatre mois.

2) Est-ce que tu planifies travailler?

Tu veux vivre la vie de retraité, mais est-ce que tu peux te le permettre? Tu peux considérer travailler dans un des pays que tu vas visiter pour renflouer ton compte de banque et prendre de l’expérience à l’étranger. Les destinations les plus populaires pour gagner de l’argent en voyageant sont l’Australie ou la Nouvelle-Zélande.
Grâce aux sites web comme WorkAway, WWOOF, HelpX et Helpstay, tu peux aussi étirer tes dollars en faisant des échanges de services (quelques heures de travail par jour en échange d’un hébergement et de la nourriture).

3) Combien d’argent as-tu épargné?

As-tu de l’argent de côté? Calcule le montant que tu as économisé à ce jour pour ton voyage en y ajoutant les entrées d’argent futures lorsque tu seras parti (un remboursement d’impôts par exemple). Pour un tour du monde en sac à dos, tu dois prévoir un budget de 30 $ à 100 $ par jour selon les destinations. Ne t’inquiète pas, avec l’économie du partage et les compagnies aériennes low-cost, il existe de plus en plus de moyens de voyager à petit budget (que ce soit grâce au Couchsurfing, à Airbnb ou au covoiturage).

4) Quels sont les pays qui te font rêver?

Planifier un tour du monde, c’est aussi une introspection. Ça permet de te questionner sur ce qui te fait vraiment vibrer. Quelles sont tes aspirations? Tu as peut-être le goût de ne rien faire sur une île paradisiaque pour décompresser de la vie. Au contraire, as-tu envie de te dépasser physiquement et mentalement en effectuant un trek dans l’Himalaya? Tu songes peut-être à visiter les plus belles merveilles du monde en passant du Machu Picchu aux pyramides égyptiennes. Souhaites-tu apprendre de nouvelles choses comme une langue étrangère? Tu fantasmes peut-être sur les activités extrêmes comme le saut à l’élastique ou en parachute, le parapente et l’escalade. Est-ce que tu te visualises en train de découvrir le monde marin en plongée? Que ce soit des lieux ou des activités, cultive ton imagination de voyageur. Il n’y a rien de plus excitant que de concrétiser un rêve!

5) Dans quel sens et dans quel ordre?

Selon ton budget, ton laps de temps disponible et ton niveau de confort face à l’incertitude, tu peux dessiner les grandes lignes de ton tour du monde. Si tu n’as pas acheté un aller simple, tu peux changer ton itinéraire au gré de tes envies et de tes rencontres. Il n’y a rien de mal à voyager dans le sens contraire de ce qui était prévu. Tu trouveras également que c’est agréable et réconfortant de retourner dans un endroit que l’on connait déjà pendant un long voyage. Par exemple, Bangkok n’est probablement pas une ville facile à apprivoiser lors d’une première visite. Avec l’habitude et de bonnes adresses, on apprend à aimer Bangkok et ça peut même devenir un camp de base pour te reposer pendant un périple sur le continent asiatique. Il est important de prévoir des moments et des endroits pour recharger ses batteries, après tout il ne s’agit pas d’une course autour du monde.

6) Est-ce que tu as besoin de visas et de vaccins?

Même si les Canadiens peuvent visiter 101 pays sans visa, informe-toi à l’avance des règles d’immigration du prochain pays que tu souhaites explorer. Certains pays nécessitent que tu te déplaces en personne à l’ambassade avec des papiers précis et des photos pour te procurer un visa. Il faut donc prévoir le temps et le montant nécessaires.

Pour les vaccins, il est préférable de les recevoir avant le départ dans une clinique du voyageur. Même si tu ne connais pas avec exactitude tous les pays que tu visiteras, tu peux quand même partager ton itinéraire approximatif avec le médecin. Certains pays peuvent te demander une preuve de vaccins contre la fièvre jaune, alors garde ton carnet de vaccination à jour dans tes bagages.

7) Comment choisir une bonne assurance voyage pour un tour du monde?

Vérifie que tu peux prolonger ton assurance voyage pendant que tu es à l’étranger. Si la durée de ton voyage n’est pas fixe ou que tu changes tes plans, assure-toi de téléphoner à ta compagnie d’assurance avant la fin de ta couverture. Dans certains cas, une fois que ton assurance voyage a expiré, il n’est pas possible de s’en procurer une autre sans devoir retourner dans ton pays d’origine (ce qui brise un tour du monde).

Décide si ton tour du monde inclut des arrêts au Canada et aux États-Unis. Le coût de la plupart des formules d’assurances voyage est plus élevé lorsque ton périple comprend des arrêts au Canada et aux États-Unis. Tu dois normalement faire ce choix lors de l’achat de ton assurance. Tu dois opter pour une couverture «Monde entier EXCLUANT Canada/États-Unis» ou «Monde entier INCLUANT Canada/États-Unis».

Soit conscient que certains pays sont exclus de la couverture. Plusieurs formules d’assurance ne couvrent pas les destinations considérées en zone de guerre. Tu peux visiter le site du Gouvernement du Canada (Voyage.gc.ca) pour connaitre le niveau de risque du pays sous l’onglet «Conseils aux voyageurs et avertissements». En cas de doute, appelle ta compagnie d’assurance pour vérifier que les pays que tu comptes explorer sont inclus.

Choisis plus qu’une couverture médicale. Lorsque tu pars voyager pour une longue durée, tu peux opter pour une formule multirisque qui contient des clauses comme un remboursement des effets personnels et des compensations en cas de perte de tes bagages ou de ton passeport. Ça garantit une tranquillité d’esprit pendant ton tour du monde.

Alors qu’est-ce qui t’empêche de réaliser ton tour du monde? Vas-y, lance-toi!

Article rédigé par l’équipe de Nomad Junkies.

 

nomad