Utiliser sa carte de crédit à l’étranger

C’est fini le temps où l’on avait recours aux chèques de voyage lorsqu’on visitait un nouveau pays. Ces jours-ci, on évite tout simplement de s’importuner avec l’échange de devises étrangères en utilisant nos cartes bancaires. Malgré le fait qu’il reste encore quelques endroits sur la planète où seul l’argent liquide est accepté, on peut facilement s’en tirer en voyage en utilisant sa carte de crédit comme mode de paiement.
Voici quelques points à retenir avant d’utiliser sa carte de crédit à l’étranger.

1- Assurance voyage

La majorité des gens croit qu’il n’est pas nécessaire de se munir d’une couverture d’assurance voyage complète étant donné qu’ils sont déjà protégés par leur compagnie de carte de crédit. Ceci peut être vrai dans certains cas et pour une période de temps limitée. Cependant, il est préférable de prendre contact avec un agent d’assurance voyage pour valider que l’assurance offerte offre une couverture complète pendant toute la durée du voyage.
Comme avec la plupart des achats faits par carte de crédit, il se peut également que les réservations de vols et d’hôtels soient protégées en cas d’annulation. Il est important d’obtenir toute l’information de la part de la banque émettrice avant le départ pour éviter toutes surprises pendant le voyage.

2- Frais bancaires

Avant un long voyage, ça vaut la peine de magasiner pour une banque qui ne charge aucuns frais lors de retraits dans un guichet automatique à l’étranger. Ces frais peuvent s’accumuler assez rapidement lorsque les deux banques décident de charger l’utilisateur. Il est important de noter que les guichets automatiques situés dans les aéroports et dans les centres touristiques majeurs ont des frais de transaction beaucoup plus élevés.
Il est bon à savoir que lorsqu’on utilise sa carte de crédit à l’extérieur du pays, la banque charge invariablement son propre taux de change, qui n’est pas nécessairement des plus compétitifs.
Alors que dans certains pays cette pratique est proscrite, beaucoup d’endroits vont charger un pourcentage supplémentaire à la vente pour l’utilisation de la carte de crédit comparativement au paiement en argent comptant. Le taux est généralement d’environ 3 à 5 %, donc il est mieux de faire l’effort de calculer si c’est plus avantageux de retirer de l’argent ou tout simplement d’utiliser sa carte de crédit.
En dernier lieu, il faut noter que de faire une avance d’argent dans un guichet automatique avec sa carte de crédit peut occasionner des frais d’intérêts additionnels.

3- Fraude

Il est fortement recommandé d’aviser sa banque avant un voyage pour les informer de l’itinéraire approximatif. Cette petite étape fera en sorte que la carte de crédit ne se fasse pas bloquer pour cause d’activités frauduleuses soupçonnées. À ce sujet, il faut faire preuve de vigilance lors de l’utilisation de guichets automatiques ou de machines à carte dans les commerces. Lors de l’entrée du NIP, il est important de toujours cacher le clavier avec son autre main et de garder un œil sur sa carte à tout moment. En cas de doute ou si on pense être victime de fraude, il faut avoir sous la main le numéro du service à la clientèle de sa carte de crédit pour l’annuler rapidement.
En mesure préventive et en cas de vol, perte ou fraude, il peut être judicieux de se munir de deux cartes de crédit provenant de deux banques émettrices différentes. Certaines cartes, comme la American Express par exemple, ne sont pas acceptées partout, donc c’est pratique d’avoir en sa possession une autre carte comme Visa ou MasterCard. En dernier recours, il est conseillé de garder une petite réserve d’argent comptant, de préférence en dollar US, comme mode de paiement alternatif.

4- Aide-mémoire avant le départ

Lors des préparatifs pour le voyage, il ne faut pas oublier de vérifier la date d’expiration de la carte de crédit, surtout pour les voyages à long terme. Se faire envoyer une carte à l’autre bout du monde peut être assez compliqué et même dispendieux.
Pour tous les documents importants, incluant la carte de crédit, il vaut mieux garder une copie électronique sur son ordinateur ou sur un nuage (Dropbox, Drive, iCloud, etc.). D’ailleurs, c’est une bonne idée d’en refiler une copie à une personne de confiance à la maison.
Dans la mesure du possible, il est conseillé d’augmenter la limite de la carte de crédit en cas de situation d’urgence qui nécessiterait un large montant d’argent. À noter que ce n’est pas parce qu’il y a plus d’argent disponible qu’il faut le dépenser. Cette protection additionnelle va permettre une meilleure tranquillité d’esprit si jamais le besoin se fait sentir d’acheter un billet d’avion dernière minute par exemple.

5- Sécurité

Comme avec tout autre objet de valeur, il est judicieux de toujours garder sa carte de crédit en sécurité lorsqu’on voyage, que ce soit dans un portefeuille qu’on garde sous ses vêtements ou dans son sac de jour. À moins d’avoir besoin de la carte pendant le jour, il vaut mieux la laisser dans le coffret de sécurité de sa chambre d’hôtel. Il est fortement conseillé de ne pas traîner sa carte de crédit lors de soirées en boîtes de nuit, où celle-ci est facilement égarée et oubliée.
Finalement, un dernier petit conseil pour la route : avant de quitter un guichet automatique ou un commerce, toujours s’assurer d’avoir sa carte en sa possession.
L’utilisation de la carte de crédit en voyage est probablement considérée comme la méthode de paiement la plus pratique pour faire des achats et pour effectuer des réservations en ligne. Garde ces astuces en tête pour un voyage en toute sécurité, mais n’oublie surtout pas de t’amuser lorsque tu pars à la découverte de nouvelles destinations.

Article rédigé par l’équipe de Nomad Junkies.

 

nomad