Les conditions climatiques en février au Canada sont souvent hostiles. La température tombe à son plus bas et l’accumulation de neige peut être assez décourageante. Si vous êtes un retraité bravant de telles conditions année après année, c’est généralement le moment où vous envisagez d’y échapper une fois pour toutes. Vous ne seriez certainement pas le premier, car de nombreux «snowbirds » ont déjà migré vers des destinations ensoleillées pour se sauver du froid. Avant d’entreprendre un grand voyage, il y a quelques points à garder à l’esprit.

1- Effectuer votre bilan annuel de santé

Tout d’abord, obtenez un bilan de santé complet par votre médecin afin de vous assurer que vous êtes apte à voyager. Informez votre médecin que vous organisez un voyage à long terme. Ensemble, vous établirez un plan pour renouveler vos ordonnances et vous assurer d’en avoir la quantité adéquate pendant votre absence. Il vous indiquera si vos médicaments sont autorisés dans le pays que vous voulez visiter et s’ils sont facilement disponibles. Ayez accès à vos dossiers médicaux, car cela pourrait être nécessaire pour souscrire à une assurance voyage et pour faciliter les soins médicaux dont vous pourriez avoir besoin à l’étranger.

2- Évaluer vos besoins en assurance voyage

Tout en rêvant au mode de vie des «snowbirds», prenez le temps de discuter de votre situation avec un représentant en assurance voyage afin de trouver une solution adaptée à vos besoins spécifiques. En ce qui concerne l’assurance voyage médicale, prenez connaissance de la période de stabilité de votre assureur. Le plus tôt vous contacterez votre compagnie d’assurance voyage, le mieux ce sera afin de vous conformer à la période de stabilité requise selon certaines conditions médicales.

Peu importe quand vous souscrirez à votre régime d’assurance voyage, sachez que votre couverture devra refléter votre état de santé le jour où l’assurance entrera en vigueur (apprenez-en davantage sur le sujet : L’assurance snowbird n’est jamais figée dans le temps).

3- Préparer votre résidence pour l’hiver

Certaines polices d’assurance habitation exigent que votre maison soit visitée ou inspectée à une certaine fréquence pendant votre absence. Trouvez un membre de la famille, un ami proche ou un voisin de confiance pour vérifier votre résidence périodiquement pendant votre absence pour certaines choses telles que :
• Fuite d’eau ou tuyaux gelés
Astuce : Coupez votre alimentation principale en eau et vidangez vos tuyaux avant de partir.
• Accumulation de neige
Astuce : Embaucher une entreprise de déneigement pour garder votre entrée et votre allée de stationnement dégagées.
• Courrier et journaux
Astuce : Prévenez Postes Canada de retenir votre courrier pendant votre absence ou demandez à quelqu’un de le recueillir régulièrement. Suspendez vos abonnements aux journaux et aux magazines.
• Simuler une présence
Astuce : Installez des minuteries sur vos lampes et sur vos lumières extérieures. Vous pouvez même demander à un voisin de garer sa voiture dans votre allée. Demandez à quelqu’un d’arroser vos plantes.
• Mesures de précaution de panne d’électricité
Astuce : Débranchez vos appareils électroniques. Videz votre réfrigérateur et votre congélateur pour éviter le gaspillage de nourriture en cas de panne.

4- Réserver votre hébergement

«L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.» C’est également vrai quand il s’agit de réserver des endroits de «snowbirds». Les retraités qui évitent l’hiver ont particulièrement tendance à louer le même endroit chaque année, ce qui rend difficile la recherche de nouveaux endroits. La location répétitive à long terme est très tendance dans les destinations favorites des «snowbirds» comme la Floride, le Texas ou la Californie. Il n’est pas rare de garantir une location un an à l’avance (dans certains cas, les voyageurs sur place réservent pour l’année suivante).

Utilisez votre réseau en parlant à des amis qui sont eux-mêmes des «snowbirds» expérimentés ou qui pourraient connaître quelqu’un qui pourrait vous aider. Contactez d’anciens collègues, rejoignez des groupes Facebook, consultez un agent immobilier local ou même embauchez les services d’une entreprise de location. Il existe également quelques sites spécialisés dans le marché de la location d’hébergement pour les vacances :
VRBO (Vacation Rentals by Owner)
Homeaway.com
Vacationrentals.com
TripAdvisor (Vacation Rentals)
Airbnb

Avant d’arrêter votre décision, faites des recherches sur le quartier de votre location potentielle pour connaître la proximité avec les services tels que les hôpitaux, les cliniques, les pharmacies, les épiceries et les centres communautaires.

5- Choisir votre moyen de transport

Décidez si vous prévoyez de vous envoler vers le Sud ou d’y conduire. Il est généralement possible de réserver un vol d’avion un an à l’avance, mais les prix ont tendance à être au plus bas quelques mois avant la date de départ. Si vous optez pour un transporteur à bas prix («low cost»), considérez ajouter les frais supplémentaires des bagages dans votre budget global. De plus, si vous voyagez en avion, vous devrez peut-être louer une voiture ou compter sur les transports en commun une fois rendu à destination.

Bien que conduire jusqu’à votre destination vous donnera plus de liberté, vérifiez avec votre assurance automobile s’il y a des restrictions dans votre couverture. N’oubliez pas que certains pays exigent que vous déteniez un permis de conduire international qui peut être obtenu avant votre départ. Enfin, si vous décidez d’utiliser votre véhicule, faites-le réparer et inspecter par votre mécanicien avant d’entreprendre un tel voyage.

6- Vérifier vos documents et vos finances

Vérifiez toujours la date d’expiration de vos cartes bancaires, de votre passeport, de votre carte Nexus, de votre carte d’assurance maladie, de votre permis de conduire et de l’immatriculation de votre véhicule (si vous conduisez). Prenez les dispositions nécessaires pour renouveler ces documents avant votre voyage et prévoyez suffisamment de temps pour les recevoir. En règle générale, tous les documents doivent être valides pendant au moins six mois à compter de la date prévue de retour.

Préparez un dossier avec tous les documents importants qui pourraient être demandés par les agents d’immigration tels que votre itinéraire de voyage, votre adresse de destination, vos certificats d’assurance, vos ordonnances, etc. Faites des copies numériques et papiers que vous pouvez laisser à vos proches.

Puisque vous devrez payer des factures pendant votre absence, faites la transition de toutes vos finances en ligne. Vous serez en mesure de recevoir vos relevés par courriel, de programmer des paiements préautorisés et de payer vos factures sur Internet.

7- Faire une liste des choses à emporter

Dernier point, mais non le moindre, commencez à écrire un aide-mémoire pour le voyage. Cela vous aidera à éviter d’apporter trop de choses et à vous assurer que vous n’apportez que l’essentiel. Cette liste vous donnera suffisamment de temps pour acheter des articles que vous ne possédez pas déjà, sans le stress des achats de dernière minute. Ceci est également vrai pour l’assurance voyage, appelez votre représentant d’assurance voyage maintenant pour discuter des meilleures options pour vous. Lorsque la date de votre départ approchera, vous aurez la certitude d’être bel et bien prêt pour cette aventure!

Vous n’êtes pas seul à devenir un «snowbird», des centaines de milliers de Canadiens migrent vers le Sud l’hiver. Joignez-vous à une communauté de retraités partageant les mêmes idées et les mêmes intérêts, comme l’Association canadienne des «snowbirds». Rendez ce premier voyage mémorable et préparez le chemin pour de nombreuses années à venir!