Assurance voyage pour les reporters

Être au plus proche des évènements pour prendre le pouls d’une situation amène chaque année plusieurs dizaines de journalistes à être blessés, parfois mortellement, dans des conflits qu’ils couvrent. Partir en mission ou être correspondant à l’étranger signifie aussi que les reporters s’exposeront à des risques sanitaires trop souvent sous-estimés. L’accessibilité à des soins, la qualité des infrastructures hospitalières, le coût de la santé à l’étranger sont trois des critères à prendre en considération lorsqu’un ennui ou une urgence médicale survient. Une affection bénigne, qui serait considérée dans beaucoup de pays comme un simple inconfort, peut en zone de guerre conduire à une rapide dégradation de son état de santé si mal maîtrisée. L’avenir professionnel du journaliste peut alors être compromis si celui-ci souffre des conséquences d’une blessure, d’une infection parasitaire ou virale qui n’auraient pas été prises en charge suffisamment tôt et dans de bonnes conditions. Les zones de conflit accroissent également les risques de mutilation ou d’incapacité permanente. Un journaliste se doit de se prémunir de leurs répercutions sur sa situation financière à long terme.

Un nombre sans cesse croissant de journalistes et de photoreporters partent couvrir un conflit ou se rendent dans un point chaud de l’actualité internationale. Trop souvent ils ne sont pas assurés. Les coûts prohibitifs et le manque d’information en sont les principales raisons.

Obtenir la bonne assurance peut se révéler être une tâche ardue. Les recherches peuvent paraître interminables pour tout journaliste indépendant. Bien que cette démarche de devrait pas être envisagée comme la dernière étape de préparation de son reportage international, elle est l’une des plus stratégiques.

Les journalistes indépendants ont souvent besoin de trouver et de payer pour leur propre couverture. Cela signifie qu’il est de leur responsabilité de rechercher personnellement celle adaptée à leurs besoins spécifiques.

Il y a différentes formules d’assurance voyage.  Selon la situation personnelle du reporter et le travail qu’il est amené à entreprendre, il peut y avoir un ou plusieurs éléments à intégrer.

Voyage

Au même titre que toute personne qui est amené à se rendre à l’extérieur de son pays de résidence, un journaliste devra habituellement acheter des billets d’avion et transporter des bagages. Une assurance multirisque permet d’assurer les frais engagés en cas d’annulation forcée du voyage et en cas de perte ou de vol de ses effets personnels. Il s’agit de deux garanties non-médicales qui peuvent se souscrire indépendamment d’une assurance médicale ou au contraire en complément (si le pays visité est non recommandé aux voyageurs, la garantie annulation de voyage n’est pas valide).

Médical

Le cœur essentiel d’une bonne protection est la prise en charge des conséquences médicales d’un accident ou d’une maladie. L’assurance médicale est particulièrement stratégique pour ceux amenés à travailler à l’étranger. Si vous voyagez à des fins de travail et vous avez besoin d’une assistance médicale, les factures d’hôpital, les médicaments et le transport d’urgence seront entièrement à vos frais si vous voyager sans assurance. Il est fortement recommandé de rester à l’écart des assurances vacances de base. Si quelque chose tourne mal, il est très facile pour une compagnie d’assurance de se rendre compte que vous n’êtes pas en vacances. Vous ne serez simplement pas couvert car le risque auquel vous vous serez exposé fait partie des exclusions au contrat.

MedEvac
Il s’agit d’un service d’évacuation d’urgence par ambulance aérienne. Ce service transporte l’assuré vers l’hôpital le plus proche offrant les traitements dont il a besoin. Cette couverture prend en charge le coût du transport et de l’équipe médicale embarquée. Cependant, il ne s’agit pas d’une assurance médicale couvrant les frais médicaux et hospitaliers consécutifs. Par ailleurs, ce service n’est pas possible en tout point du globe. Une couverture MedEvac ne garantit pas toujours le rapatriement vers le pays d’origine où l’assuré dispose d’un régime de santé pour rembourser les frais médicaux. Cela peut être vers un pays tiers où l’assuré ne dispose pas d’une assurance de base.

Rapatriement en cas de décès

En cas de décès lors de son séjour à l’étranger, une mauvaise perception des services consulaires laisse penser que les ambassades et les consulats aideront et organiseront sans frais le retour du citoyen décédé vers son pays.

Outre les frais de retour du corps, des frais administratifs, de pompes funèbres et de préparation du corps localement seront portés à la charge de la famille. Pour se prémunir de toutes ces dépenses, une garantie pour rapatriement en cas de décès devrait être présente dans l’assurance voyage souscrite.

Assurance en cas de décès et de mutilation accidentels
Un reporter s’expose comme tout un chacun à n’importe quel risque d’accident de la vie quotidienne. Cela peut être aussi banal qu’une chute ou un accident de la circulation routière. À cela s’ajoute la dangerosité des lieux traversés pour les besoins de son reportage. Les dangers sont multidirectionnels. Ils peuvent être actifs comme passifs, telle une mine oubliée depuis longtemps.

En cas de décès, un journaliste laisse dans le désarroi ses proches auquel s’ajoute une privation de ressources financières. La garantie décès et mutilations accidentels offre la possibilité de faire reverser une somme à ses ayants droits en cas de décès par accident. Si l’évènement entraine une mutilation, une perte d’usage ou une paralysie totale ou partielle, c’est l’assuré qui reçoit une fraction ou la totalité du montant souscrit. Cela l’aidera à faire face à une privation de revenu pour cause d’invalidité.

Assurance biens et bagages
Si certaines formules d’assurance offrent une couverture des effets personnels pendant le voyage, elle n’en constitue pas une assurance du matériel professionnel. L’équipement ne peut être couvert par les formules d’assurance proposées ci-après.

Escapade Assurance Voyage intègre la réalité des risques auxquels s’exposent les journalistes pour bâtir les solutions d’assurance présentées ci-après :

Les deux solutions d’assurance présentées dans cette section sont ouvertes aux reporters et aux photoreporters, aux journalistes indépendants ou affiliés à un média, aux équipes techniques, qui sont membres actifs de l’organisation Reporters sans frontières.

L’adhésion auprès de Reporters sans frontières est obligatoire pour pouvoir souscrire l’une de nos deux formules d’assurance. Veuillez contacter assurance@rsf.org pour vérifier que votre adhésion est à jour.

Si votre adhésion à RSF n’est à jour ou pour devenir membre, veuillez cliquer sur le lien suivant et suivre les étapes : http://rsf.org/adhesion/adhesion.php?lang=fr

Ces assurances sont valables pour les journalistes de n’importe quelle citoyenneté se déplaçant en dehors de leur pays de résidence habituelle (la Formule Essentielle n’est pas accessible aux reporters résidant au Canada et aux États-Unis, la Formule Renforcée n’est pas accessible aux reporters résidant aux États-Unis). Les deux formules d’assurance peuvent convenir autant à des reporters en missions ponctuelles à Bagdad, qu’à des correspondants de guerre basé à Kaboul ou à des reportages photos en Amérique Centrale ou en Europe.

Cette solution d’assurance médicale internationale s’attache à couvrir les gros risques médicaux (accidents et maladies) pouvant survenir lors d’une mission. Les soins médicaux d’urgence, les frais d’hospitalisation, de transport et d’évacuation médicale, de rapatriement sanitaire vers votre pays d’origine sont soit pris en charge directement par l’assureur, soit remboursés sur présentation de justificatifs médicaux.

Les journalistes sont couverts à 100% des frais réels, pour un montant illimité sans franchise ni délai d’attente. Le risque de guerre, les conséquences d’actes de violence ou de terrorisme sont couverts en autant que le journaliste ne prend pas une part active dans les évènements. Le reporter ne doit pas prendre une part active à un acte de guerre ou de violence.

Le pays de résidence habituel est exclu de la couverture en tout temps, même pour des retours ponctuels.

Les reporters de toutes nationalités sont admissibles à la Formule Essentielle Voyage Unique en autant que leur pays de résidence principal ne soit ni le Canada ni les États-Unis.

La tarification dépend de la tranche d’âge de l’assuré et de sa destination de voyage :

  • Tarification unique par jour de voyage pour les reporters âgés de 60 ans et moins pour la très grande majorité des destinations (un surcoût pour la destination États-Unis tenant compte de la réalité des frais médicaux pratiqués localement). Pour ces destinations ou lieux d’affectation, une option non-médicale est disponible en option : responsabilité civile, individuelle accident, retard de vol, bagages, annulation et interruption de voyage notamment.
  • Sont exclues de la Formule Essentielle les destinations à haut risque suivantes : Syrie, Libye, Irak, Afghanistan, Israël, Cisjordanie, Gaza, République Démocratique du Congo (Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu, zones frontalières avec le Sud Soudan et l’Ouganda), Somalie, Yémen, Géorgie et les régions suivantes de la Fédération de Russie : Tchétchénie, Daghestan, Ingouchie, Ossétie du Nord. Pour ces pays, le reporter doit choisir la Formule Renforcée.

Une prime plus élevée est applicable pour les journalistes âgés de 61 à 63 ans.
La Formule Essentielle ne convient pas aux journalistes désirant être couverts :

  • pour les maladies et affectations préexistantes : les suites et conséquences de toute maladie ou affection préexistante sont systématiquement exclues de la couverture d’assurance (qu’il s’agisse d’asthme, de troubles épileptiques ou cardiaques…);
  • pour le décès ou la mutilation accidentels lors de la mission;
  • pour des reportages embarqués dans des unités militaires ou gouvernementales (notamment à bord de véhicules terrestres, maritimes ou aériens).

 

Souscrire la Formule Essentielle

La Formule Renforcée détaillée ci-après est l’alternative à la disposition des journalistes pour bénéficier d’une couverture élargie.

Les reporters de toutes nationalités sont admissibles à la Formule Renforcée en autant que leur pays de résidence principal ne soit pas les États-Unis. Les citoyens américains basés à l’étranger sont éligibles à l’assurance.

Les points forts de cette assurance santé internationale sont les suivants :

  • couverture médicale à 100% des frais réels à  concurrence de 1 000 000 $CA;
  • hospitalisation, médicaments, soins médicaux couverts à 100% des frais réels à  concurrence de 1 000 000 $CA;
  • sans franchise ni délai d’attente;
  • rapatriement médical vers le pays d’origine couvert pour un montant de 300 000 $CA;
  • sans questionnaire médical, couverture de toute maladie ou affection préexistante;
  • assurance dentaire en cas d’accident jusqu’à 5 000 $CA, à 80% des frais réels;
  • plateau d’assistance 24/7, personnel multilingue;
  • paiement direct des frais d’hospitalisation;
  • prise en charge de toute maladie ou de tout type de blessure (y compris les blessures de guerre);
  • couverture intégrale pour les reporters accompagnant des unités militaires sur le terrain;
  • couverture du risque de guerre, des conséquences d’actes de violence ou de terrorisme, en autant que le journaliste ne prend pas une part active dans les évènements;
  • rapatriement d’urgence pour des raisons familiales;
  • visite d’un proche en cas d’hospitalisation, de décès ou de rapatriement;
  • retour du corps en cas de décès de l’assuré jusqu’à 15 000 $CA;
  • en option, une assurance décès et mutilation accidentels jusqu’à un montant de 1 000 000 $CA.

Cette couverture est accessible pour les reporters jusqu’à leur 75ème anniversaire. La tarification n’est fonction que de la destination et de la durée du séjour.
Toutes les destinations peuvent être assurées : Irak, Afghanistan etc. La Syrie peut être soumise à quelques restrictions, nous contacter au préalable.

Souscrire la Formule Renforcée

Quand vient le temps de sortir de son pays pour quelques jours ou pour quelques mois, nos conseillers en assurance voyage sont à votre disposition pour évaluer votre besoin afin de vous soumettre l’assurance voyage la mieux adaptée et au meilleur coût. Ils vous aideront à vous y retrouver dans les options possibles et ils vous confirmeront le prix de l’assurance pour votre voyage.

1-800-564-2042

Sans frais du Canada et des États-Unis • 9h-17h Heure de l’Est

1-418-926-2042
De partout dans le monde • 9h-17h Heure de l’Est

info@viaescapade.com

Le réflexe indispensable avant de recevoir des soins à l’étranger

Quelle que soit l’assureur de votre contrat, un point commun se retrouve dans leurs exigences. Un voyageur assuré doit impérativement contacter le centre d’assistance qui lui est assigné avant de recevoir des soins.

Le centre d’assistance, ouvert 24h/24 et 7j/7, doit approuver au préalable toute intervention chirurgicale ou tout traitement médical. Cette exigence ne s’applique pas dans les cas extrêmes où la demande d’approbation préalable retarderait une intervention chirurgicale nécessaire pour corriger une situation grave qui mettrait votre vie en péril.

De manière plus générale, bien lire toutes les clauses de sa police d’assurance avant votre départ vous garantiront de passer plus aisément au travers de tout évènement médical. Si le moindre doute survenait à la lecture de la police, votre conseiller reste votre interlocuteur privilégié pour clarifier les points obscurs et ainsi partir en voyage l’esprit tranquille.

Par ailleurs, l’assurance ne couvre généralement pas les traitements médicaux ou hospitaliers si le voyage a été entrepris en vue d’obtenir ces services médicaux, que ce voyage ait été recommandé par un médecin ou non. Autrement dit, si vous êtes en attente d’un traitement avant votre départ ou si vous planifiez de recevoir un traitement au cours du séjour à l’étranger, le traitement médical ne sera pas couvert.

Quel que soit le voyage que l’on planifie d’effectuer, se munir d’une assurance voyage doit s’envisager en complément de quelques bons réflexes avant départ :

  • Se procurer les médicaments usuels dont vous pourriez avoir l’usage,
  • S’informer des vaccins obligatoires ou recommandées pour telle ou telle destination,
  • S’assurer que si votre destination fait l’objet d’un avertissement aux voyageurs émis par le Ministère des Affaires Étrangères de votre pays, votre assurance voyage couvre les risques associés à cette destination.